• 3369 visits
  • 27 articles
  • 268 hearts
  • 797 comments

Sommaire 10/07/2013


Point de repère

Sommaire

Novelette – Fan-fiction (Sherlock, BBC)
Environ 12 000 mots
Genres: Enquête; Psychologique; Étude de personnages
Terminé
 
  Extrait: 


Sherlock s'arrêta sur le seuil de la chambre de Molly. L'ensemble était d'une netteté chirurgicale. Passant la frontière du sanctuaire, il ouvrit le tiroir de la table de chevet. Il esquissa un demi-sourire, puis se pencha sur les oreillers, les draps et le tapis, avant de concentrer son attention sur la garde-robe. Faisant coulisser la porte en bois, il écarta les cintres dans un bruissement de tissu et de plastique. Trouvant ce qu'il cherchait, il tiqua à nouveau, puis referma l'armoire et marcha d'un pas résolu vers le bureau. Attrapant l'ordinateur portable qui y trônait, il retourna dans le salon et s'y installa, jambes croisées.
Mrs Swinton trépignait derrière ses rideaux en attendant la police. L'équipe d'intervention accomplit un miracle de rapidité en se garant devant l'immeuble vingt minutes seulement après son appel.
Sherlock venait de composer le numéro de cellulaire de Molly et était en train de s'étonner de l'entendre sonner non loin de lui lorsqu'il lui fut poliment demandé de lever les mains en l'air.
– Monsieur Holmes?! eut la présence d'esprit de s'exclamer l'agent en charge de l'opération.
Le détective, qui avait levé les bras et les yeux au ciel, dédaigna les armes qui étaient pointées sur lui et ficha son regard dans celui du fonctionnaire.
– Si vous pouviez appeler l'inspecteur Lestrade... J'ai une disparition à lui signaler.  




De cendres et de lumière

Sommaire

Novelette – Fan-fiction (Doctor Who)
Environ 7 000 mots
Genres: Sience-fiction; Aventure courte; Mystère; Étude de personnage
Terminé
 
  Extrait: 
 
– Concentration massive d'énergie et bruits inconnus, récapitula-t-il à mi-voix, prenant hâtivement la direction de l'hôpital. Et « Aidez-nous ». Nous, nous... Qui est « nous »?
Par réflexe, il ressortit le psychic paper de sa poche et le porta devant ses yeux. Il pila net.
Le « Aidez-nous » avait disparu. À sa place s'étalaient deux phrases :
« Dépêchez-vous, Docteur. Le danger est proche. »
– Quoi? s'écria-t-il, abasourdi.
Les mots s'affichaient en caractères informatisés, tout comme ceux du message précédent. Cet affichage était, par défaut, celui que choisissait le papier lorsqu'il ne pouvait déterminer l'écriture personnelle de l'expéditeur. Compte tenu de leur contenu, les deux messages provenaient donc certainement du même destinateur.
Incrédule, le Docteur récupéra son screwdriver et s'empressa de scanner la feuille de papier.
– Aucun défaut, conclut-il fébrilement. Mais c'est impossible. Ce n'est jamais arrivé. Deux messages d'affilée, personne ne fait jamais ça. Personne ne peut le faire... Même en cas de danger extrême, personne n'a jamais...
Sa phrase se perdit dans un murmure. Il se tut, levant la tête. Imposants et sombres, les étages supérieurs de l'hôpital se dressaient au-dessus des toits blancs. Un puissant sentiment d'urgence entrant en collision avec sa curiosité déjà à vif, il se mit à courir.
 

Le dernier problème

Sommaire

Roman court – Fan-fiction (Sherlock, BBC)
Environ 40 000 mots
Genre: Psychologique; Étude de personnages
Terminé

Allez jeter un coup d'½il si vous cherchez de la lecture !

Un commentaire constructif sur chaque partie serait très apprécié !


Synopsis:

Londres. Six mois après le suicide de Sherlock Holmes.
Aileen Silver est une jeune femme dont la gêne en public frise la maladie. Vivant seule et n'ayant de contacts réguliers qu'avec son frère aîné Mark, elle n'aspire qu'à une chose : la solitude. Son esprit est son refuge et si cela lui pèse parfois – est-elle donc un monstre ? –, elle tente tant bien que mal de s'en accommoder. Le silence de sa vie la conforte, la berce, l'endort...
"Poc, poc, poc."
Elle doit se réveiller. L'impossible entre par sa fenêtre. Soutenu par Mark et quatre inconnus, il vient prendre possession de sa chambre. C'en est fait de l'absence. Elle devra cohabiter avec Sherlock Holmes. Combien de temps ? Elle l'ignore. Elle s'en préoccupe peu. Elle se demande...
Quand on a passé les dix dernières années de sa vie à se cacher, comment fait-on pour vivre avec un homme qui sait tout de tout le monde ? 





Vingt-deux

Sommaire

Novelette
Environ 13 000 mots
Genre: Drame psychologique; Amitié
Terminée

Répertoriée ici. N'hésitez pas à aller donner votre avis/note!


Extrait: 

 Pauvre Greg. « Bon comme du pain blanc », c'est ce que Jacques Brel aurait dit de lui. Et pourtant rien ne lui souriait. Christophe avait de la peine pour lui... et il se sentait coupable de ne pas avoir autant de problèmes que lui. Si ça avait été le cas, il aurait pu mieux le comprendre, et il aurait pu lui donner des conseils sans risquer le sempiternel « Tu vis pas ça, toi! T'es qui pour me dire ce que je dois faire? ». Ça, ça lui faisait peur. Tenter d'aider quelqu'un et se faire rembarrer – voire blâmer –, il n'y avait rien de plus horrible. Il en savait quelque chose. Et il n'était pas question que cela se reproduise. Encore moins avec Greg. Il détestait déjà entrer en conflit avec des inconnus, il ne supporterait pas de répéter le schéma avec son unique véritable ami. Jamais. Le fait même d'y penser lui tordait quelque chose à l'intérieur. Il avait peur. C'était une de ces sensations que Greg semait sur son passage. Il semait le rire et le bien-être, pour qui savait les trouver; mais il semait aussi l'angoisse. Christophe appréhendait l'avenir de Greg. Et si lui, Chris, le bon ami, y était lié... 
 




L'espoir de Brel

Sommaire

 Réflexion
Environ 600 mots
Genre : Philosophique
 
Présentation :

Jacques Brel était de ceux que l'on écoutait. Il l'est toujours. Pour moi, en tout cas. Cependant, née quelques décennies trop tard, je n'ai pas les oreilles de ceux qui l'écoutaient autrefois. C'est sans doute pour cela que, parfois, ce qu'il dit me surprend...

 
Texte complet



Les modèles

Sommaire
Nous cherchons quelqu'un pour qui nous passionner. Et nous le cherchons plus haut que nous, pour pouvoir monter avec lui.

Dialogue
Environ 2 000 mots
Genre: Psychologique; Réflexion

Synopsis:

Une jeune fille explique à un passant 
la quête de modèles qui a ponctué son adolescence.




Hors-sujets

Sommaire



Quelques petites choses s'éloignant des domaines littéraire et philosophique, mais plutôt représentatives de ma folie ma versatilité créative.